Savoir donner de la reconnaissance à ses équipes est très important pour un manager. Cependant, le faire correctement est parfois plus difficile qu’il n’y paraît. Notre coach Christi Byerly nous donne ses conseils sur comment donner de la reconnaissance aux équipes de la meilleure façon possible.

Comment vous sentez-vous lorsque quelqu’un vous donne de la reconnaissance ? 

Combien de fois un supérieur ou un collègue vous fait-il savoir qu’il a remarqué votre travail et les efforts fournis pour y parvenir, que vous êtes un élément indispensable, que vos résultats sont excellents ? Bien souvent, il semble que l’on entend davantage les autres lorsque nous faisons des erreurs. 

Selon un ancien adage, le propriétaire d’un champ dit aux serviteurs de ne pas arracher les mauvaises herbes, “car pendant que vous arrachez les mauvaises herbes, vous pouvez déraciner le blé avec”.

En effet, en général beaucoup de gens vont critiquer et s’inquiéter de toutes ces “mauvaises herbes”. Vous pourriez pourtant être surpris d’apprendre que s’occuper du “blé” donne de bien meilleurs résultats sur le long terme. Ainsi, il suffit de décider de devenir celui ou celle qui donne de la reconnaissance à ses équipes, cultive leur bien-être et nourrit leurs efforts. 

Qu’est-ce que la reconnaissance ? 

La reconnaissance peut être décrite comme le simple fait de remarquer que les gens font bien les choses et de leur dire. Lorsque nous reconnaissons les bonnes actions des autres, ils ont tendance à en faire davantage. En tant que dirigeants, votre objectif est de faire en sorte que les salariés déploient tout leur potentiel et de les voir évoluer vers ce potentiel.

Lorsque vous voulez créer une relation positive et de confiance avec un membre de votre équipe, il faut notamment vous assurer qu’il sache que vous savez qu’il cherche à faire de son mieux au travail. En tant que leader, le simple fait de croire en quelqu’un, même lorsqu’il ne peut pas croire en lui-même, aide déjà beaucoup cette personne à s’épanouir. 

Nous avons tous besoin d’être “remarqués” – le terme technique utilisé par les coachs est “reconnu” – et les membres de votre équipe ne font pas exception. Nous aimons être remarqués avec enthousiasme lorsque nous réussissons, et nous aimons être remarqués avec empathie lorsque nous ne sommes pas sûrs de nous. Prendre le temps de reconnaître qui est la personne en face de soi et sa valeur ajoutée pour l’équipe permet à chacun de sentir bien et en confiance.

Quand donner de la reconnaissance 

La reconnaissance intervient après que le membre de l’équipe ait pris une action ou réalisé une tâche. Cependant, la reconnaissance ne concerne pas seulement l’action, mais aussi la personne qui est en train d’agir. Vous pouvez reconnaître les personnes simplement pour leur valeur en plus de leur activité. Ce regard positif les aide à franchir l’étape suivante avec courage et à tirer parti de leurs points forts.

Vous pouvez reconnaître les personnes même lorsque leurs résultats n’ont pas été probants en tirant des leçons des échecs ou d’une sous-performance. En tant que dirigeant, vous pouvez reconnaître le courage, l’esprit d’innovation, la ténacité qu’il a fallu pour agir, les leçons qui ont été tirées et la façon dont cela va maintenant aider la personne à grandir et à se développer davantage. Cela signifie que vous reconnaissez toutes les étapes par lesquelles une personne est passée pour arriver au résultat, bien plus que le résultat lui-même. 

“L’enfant ne commence à tomber que lorsqu’il s’intéresse sérieusement à la marche, jusqu’à ce qu’il commence réellement à apprendre. La chute est donc davantage un signe d’apprentissage qu’un signe d’échec.” Polly Berrien Berends

Comment donner de la reconnaissance

Le langage utilisé par les coachs pour donner de la reconnaissance à une personne est simple : “Je veux vous remercier pour ….” 

Si vous n’êtes pas encore à l’aise avec ce langage, vous pouvez dire : “J’ai remarqué que vous avez fait … et cela signifie [un attribut positif de la personne]”.

Lorsqu’on donne de la reconnaissance à quelqu’un, il est important d’éviter le mot “mais” après lui avoir dit quelque chose de positif. Lorsque vous reconnaissez une personne sincèrement et honnêtement, vous voulez remarquer ses attributs même si cela n’a pas produit le résultat souhaité. 

Donner de la reconnaissance n’est PAS faire l’éloge. 

En fait, donner de la reconnaissance est très différent de la distribution de compliments. Ainsi, au lieu de chercher à juger ce qui est bon ou mauvais, il faut rester concentré sur l’attitude et la manière dont vos salariés agissent au travail, peu importe le résultat final. 

Considérez la différence entre ces phrases :

J’aime votre rapport. Vous avez fait du bon travail ! [Cela me met à la place du juge.]

J’ai remarqué que vous avez mis beaucoup de temps et de réflexion dans ce rapport. Je suppose que vous en êtes satisfait. [Se concentre sur les attributs et les sentiments de la personne.]

Pouvez-vous voir en quoi la reconnaissance est différente d’un compliment ?
Quand nous faisons un compliment, nous sommes le sujet principal. Par exemple, si je dis : “J’aime votre robe”, je dis simplement que j’approuve ce que vous portez parce que cela me plaît. Cependant, mon opinion sur le fait que vous ayez bien fait ou non ne devrait pas être au centre de la discussion. L’autre personne et ce qu’elle ressent par rapport à ce qu’elle a accompli doivent rester le sujet principal de l’échange. 

Lorsque l’on donne de la reconnaissance à quelqu’un, seule l’autre personne est impliquée dans l’histoire et est mise en avant. Si je dis : “Je remarque que vous prenez le temps d’ajouter de la couleur à vos présentations. Je me demande ce qui est important pour vous à ce sujet”, je donne plus de valeur à l’autre qu’à mon opinion personnelle. 

La reconnaissance est similaire à l’encouragement, à une différence près

Selon un proverbe chinois : “Les perspectives du participant sont obscurcies tandis que celles du spectateur sont claires.” 

La différence entre la reconnaissance et l’encouragement est le temps du verbe. La reconnaissance a lieu après l’action, tandis que l’encouragement concerne les actions à venir. 

Lorsque vous encouragez, vous continuez à tenir compte de la vision de l’avenir de l’autre personne et vous l’aidez à avancer dans cette direction. L’encouragement a un réel impact sur la motivation d’une personne notamment lorsqu’elle a le sentiment que les choses ne vont pas bien ou qu’elle n’est pas soutenue dans différents domaines de sa vie.

Lorsque les coachs encouragent leurs coachés, ils utilisent des phrases du style :

“Je me souviens de la période difficile que vous avez traversée l’année dernière. Je peux voir comment une partie de cette résilience peut vous aider maintenant.” ou encore 

“Je vous connais et j’ai vu vos points forts. Je suis prêt à parier que vous avez quelques astuces dans votre manche pour cette fois.”

CÉLÉBRATION : une étape importante après la reconnaissance

Faire la fête, c’est se donner la permission de s’arrêter un moment et de profiter de ce que l’on a déjà accompli. C’est l’occasion de regarder en arrière et savourer le moment présent. 

Beaucoup d’entre nous n’ont pas l’habitude de célébrer les petites choses de la vie. La plupart des gens célèbrent les événements spéciaux et les grandes réalisations. L’art de célébrer les petites choses offre de nombreuses occasions de rendre hommage aux personnes qui, dans notre vie, nous ont soutenues et aidées à réaliser nos rêves. Il est rare que quelqu’un réalise quelque chose sans soutien ou bienveillance. La célébration est une étape importante dans la définition des objectifs. Lorsque l’on fixe des objectifs, l’une des questions les plus puissantes à poser à une personne est la suivante : “Comment allez-vous célébrer la réalisation de cet objectif particulier ?

Créer des structures de célébration permet de récompenser et de réfléchir automatiquement à la réalisation. Cela permet de renforcer l’idée qu’il faut prendre le temps de réfléchir et de profiter des progrès réalisés.

La célébration peut prendre différentes formes :

Appeler un ami pour partager l’accomplissement

Tenir un journal de la gratitude

Acheter une friandise

Prendre un jour de congé

….

Chaque personne aura sa propre façon de célébrer. La capacité de certaines personnes à célébrer est devenue tellement atrophiée qu’apprendre à fêter un succès est un accomplissement en soi ! Découvrez ce que cela signifie de célébrer pour chacun des membres de votre équipe. De quoi sont-ils reconnaissants et comment célèbrent-ils leurs réalisations ? Pour aider votre équipe à comprendre l’importance de cette structure, et pour en faire un événement amusant, demandez-leur d’élaborer leur propre liste de célébrations. Cette liste peut ensuite servir à créer d’autres célébrations et à éliminer le sentiment d’être dépassé par la nécessité de penser immédiatement à quelque chose.

En tant que dirigeant, vous pouvez également célébrer la réussite de la personne avec elle. Lorsque vous aurez reconnu le chemin parcouru, vous pourrez discuter de ce que signifie pour la personne le fait d’avoir atteint cet objectif et l’aider à planifier sa célébration.

Il est donc possible de manager efficacement la personne en utilisant simplement la reconnaissance, l’encouragement et la célébration. Si vous aidez simplement une personne à voir et apprécier ses points forts, vous lui donnerez les moyens de faire mieux dans le futur. Si vous donnez de la reconnaissance à vos employés quand ils fonctionnent au mieux de leurs capacités, alors vous laissez leur “meilleur moi” se développer. Se concentrer sur ce qui est bon dans leur vie en ce moment et sur ce qu’ils font bien donnera souvent des résultats significatifs.

Christi A. Byerly
CEO and Director of Training
Awaken Coach Institute