Après une belle carrière chez Procter & Gamble, Desi Jagger est devenue coach professionnelle en 2015. Grâce à son expérience professionnelle qui l’a amenée à voyager entre les Emirats Arabes Unis et Londres, Desi comprend rapidement les challenges auxquels font face les équipes et les entreprises multinationales aidant ainsi ses clients à poser des mots sur leurs maux. A l’écoute, son approche pourtant directe et très orientée vers la prise d’action permet aux leaders, ou Changemakers comme elle les nomme, de trouver en eux les ressources nécessaires pour déplacer des montagnes et changer le monde. De par son tempérament positif, Desi insuffle sa bonne énergie à ses coachés tout en les aidant à s’ancrer dans le présent et dans l’attention. Selon elle, un changement de mindset et de perspectives peut véritablement débloquer les situations les plus complexes et résoudre les problématiques les plus difficiles.
Desi Jagger est aussi spécialisée dans l’accompagnement des femmes dans le développement de leur leadership et de leurs compétences, permettant à ses coachées d’être plus assertives et à s’adresser à leurs critiques intérieures. Spontanée et motivante, Desi se révèle être un coach parfait pour les leaders qui souhaitent véritablement provoquer le changement dans les organisations. 

CoachHub : Desi, pourriez-vous nous parler de votre parcours ? 
Desi : J’ai commencé ma carrière dans la communication et le marketing dans l’entreprise Procter et Gamble UK où j’ai eu la chance de manager diverses équipes multinationales entre Londres et Dubaï. Cette expérience a été un grand enrichissement tant au niveau professionnel que personnel puisque j’ai vécu aux Emirats Arabes Unis où il m’a fallu m’adapter à une nouvelle culture, à un nouveau rythme et à un nouveau marché. Déjà à cette époque, j’étais très tournée vers les méthodes de management positif. Je me suis toujours intéressée à la dimension humaine dans l’entreprise, au fait que mes collaborateurs ne se résument pas uniquement à leur emploi, qu’ils avaient une vie après le travail. Ainsi, j’ai vite adopté des réflexes de coach. Par la suite, je me suis formée dans une institution de renommée international : the Coaches Training Institute (CTI) avant de passer mon accréditation ICF. Aujourd’hui, mes clients sont surtout des cadres dirigeants de grandes entreprises multinationales issues de diverses industries comme Amazon, Procter & Gamble, LinkedIn par exemple.

CoachHub : Pourquoi avoir choisi le métier de coach ? 
Desi : Je suis fascinée par les gens et par leur manière de penser, toutes plus différentes les unes des autres. J’adore découvrir quelles sont leurs motivations, leurs croyances, leurs peurs aussi. Quand j’ai découvert le métier de coach, ce qui m’a tout de suite intéressée, c’était cette possibilité de les aider dans leur progression, dans la quête de développement et de faire partie de l’aventure. Ma récompense est d’assister à ce moment où une personne prend la décision de faire quelque chose de manière si forte qu’elle en est totalement transformée au point de ne plus jamais revenir en arrière. Le coaching est un outil qui permet à une personne de briller. 

CoachHub : Parlant d’outils, quelle est votre approche ? 
Desi : Ma méthode est concentré sur le “mind – body – soul” : c’est à dire l’alignement entre le mental, le corps et l’âme. Selon moi, pour que mon client réussisse à prendre la bonne décision, il doit utiliser son intelligence intellectuelle, corporelle mais aussi son coeur. Je travaille sur cet alignement avec beaucoup de mes clients, venant notamment des grandes entreprises. En effet, ces environnements ne favorisent pas l’intelligence émotionnelle au quotidien. On utilise plutôt son cerveau en priorité et on fait moins attention aux signes du corps. Je préconise de s’écouter pleinement : Quelle vérité parle en moi ? Qu’est-ce que je ressens ? Comment se manifeste-t-elle dans mon corps, dans mon âme? Répondre à ces questions devient plus aisée avec la pratique. 

CoachHub : Quelle est votre marque de fabrique ? 
Desi : L’énergie, la positivité et la capabilité d’évoluer constamment. Souvent, mes clients arrivent en session, ils sont fatigués, excédés, stressés. Ainsi, je sais jouer de mon énergie pour les motiver, les challenger, ou leur donner un coup de boost. Lorsqu’ils ont besoin de calme et d’écoute, je les aide à se recentrer, à se poser et à s’ancrer. Jouer avec les énergies permet d’élargir les perspectives des coachés, de leur faire découvrir de nouveaux états émotionnels. 

CoachHub : Quel est l’exercice que vous recommandez à vos clients de faire quotidiennement ?
Desi : Je reviens sur l’approche “mind – body – soul” que j’évoquais un peu plus tôt. Un exercice simple à réaliser au quotidien est de prendre quelques minutes pour s’ancrer pleinement dans le présent. On s’assoit calmement, on prend quelques respirations profondes et on se demande ce que notre cerveau, notre corps et notre cœur ont à nous dire aujourd’hui. Cela peut être une pensée, une sensation, un ressenti – ou bien ,un vide. Il est important de bien demander à ces trois parties de nous ce qu’elles ont envie d’exprimer les unes après les autres, car souvent elles sont dissociées. Parfois, notre mental est apeuré par une situation de changement – par exemple de lieu de vie ou de travail – , mais notre cœur et notre corps sont prêt à accueillir cette nouvelle aventure avec joie et motivation. Ou l’inverse, le corps peut être bloqué mais l’esprit et le cœur savent qu’on a pris la bonne décision. C’est un exercice très profond – essayez-le !

CoachHub : Selon vous, quelles sont les qualités d’un bon coach ? 
Desi : La qualité de l’écoute. Un bon coach sait écouter avec les oreilles, les yeux et le coeur. Car bien souvent, les clients parlent de choses diverses qui ne sont pas le vrai sujet de la discussion. Ils tournent autour du pot, ils se racontent une histoire. Un bon coach saura user d’un niveau d’écoute plus aguerri, plus fin, pour justement débusquer la racine du problème et entamer le processus de changement. En agissant ainsi, le client ressent également que le coach est présent avec lui, pour lui. C’est peut-être le seul moment où ils ont été vraiment entendus dans leur semaine par quelqu’un. Je l’observe d’ailleurs davantage avec les femmes. Les femmes leaders n’ont pas vraiment de temps pour elles-mêmes entre leurs responsabilités personnelles et professionnelles, et elles apprécient particulièrement cette écoute. 

CoachHub : Parlons du leadership féminin d’ailleurs. Lorsque les femmes viennent en coaching avec vous, quelles sont les types de compétences qu’elles souhaitent travailler en général ? 
Desi : Je coache beaucoup de femmes leaders, cadres dirigeantes, managers qui ont un fort désir de progression dans leur carrière mais qui manquent d’estime de soi. Et cela, même avec le soutien indéfectible de leurs supérieurs. En vérité, les femmes font face à plusieurs challenges en entreprise de par les biais qui existent concernant les genres. Les femme sont soumises à des pressions sociales et des préjugés importants, par exemple concernant leur style de management. Si elles sont trop fermes, elles sont perçues comme froides et agressives. Si elles sont trop douces, elles sont perçues comme incapables de diriger une équipe. A la différence des hommes, les femmes ont aussi une tendance à vouloir être aimées et acceptées par les autres, ce qui peut les empêcher de donner un feedback clair à leurs collaborateurs et du coup engendrer des incompréhensions, source de conflits.
Déléguer peut aussi être difficile pour les femmes qui veulent parfois materner leurs équipes et qui les privent de cette responsabilisation individuelle dont chacun a besoin pour s’épanouir au travail. Dans un monde où elles veulent prouver leurs capacités en tant que leaders, la peur de l’échec est une réalité. Ainsi, beaucoup de femmes ne croient pas en leur valeur ou n’ont aucune idée de ce qu’elles apportent à leurs équipes. Cela va bien au-delà de la confiance en soi. Beaucoup de femmes justement donnent aux autres une image de forte confiance en elles, mais en réalité à l’intérieur, elles se racontent une autre histoire. Elles se dévalorisent, se critiquent, se jugent. Même si en apparence, elles ne montrent pas ces remises en cause permanentes. Ce que l’on travaille dans ces cas précis est la notion de “self-worth” ou de valeur. Et très souvent, le coaching va commencer par identifier ce problème de reconnaissance de sa valeur. 

CoachHub : Selon vous, qu’est-ce qui fait le pouvoir des femmes ? 
Desi : Le pouvoir des femmes est cette capacité à incarner différentes perspectives et émotions. A avoir de l’estime de soi mais à accepter les commentaires constructifs par exemple. A être ferme avec ses équipes tout en étant dans la bienveillance et l’accueil de l’autre. La capacité de s’affirmer tout en étant consciente de ses défauts. Cette habilité est typiquement féminine que d’être dans l’action et le ressenti en même temps. C’est très subtil, très spécial. Ainsi, il est difficile pour les femmes leaders d’accepter ce super-pouvoir. Il ne s’agit pas de choisir un style de management, un style de personnalité, un style de leadership. Au contraire, il s’agit de faire le choix d’incarner un éventail de possibilités. Et je m’en aperçois lorsque justement je travaille sur cette notion de valeur de soi avec les femmes. Elles sont plus ancrées, plus solides, plus en accord avec leurs valeurs qu’elles affirment davantage. De même, elles s’épargnent des auto-critiques non constructives. Elles arrivent à devenir les leaders qu’elles ont toujours rêvées d’être. C’est là, à mon sens, que se trouve toute la grandeur féminine. 

CoachHub : Quel est l’impact du coaching  ? 
Desi : Tout d’abord, le coaching aide à prendre conscience et à identifier un problème ou une situation. Ensuite, il permet d’avoir un accompagnement au changement, au travail à réaliser sur soi pour atteindre son objectif et à ne plus revenir en arrière. En challengeant ses idées reçues, ses croyances et ses vérités qui limitent ses actions, on arrive à dépasser ses blocages et ses freins. Et c’est très libérateur de savoir que l’on est pas enchaîné à ses croyances limitantes. On peut choisir de continuer à les nourrir et de rester dans la situation initiale. Ou on peut choisir de les détruire et d’avancer sur un autre chemin. C’est une reprise de pouvoir, un vrai état d’esprit. A ce jour, je n’ai pas trouvé d’outil plus efficace que le coaching pour reprendre le pouvoir sur ses choix et ses actions. 

CoachHub : Selon vous, quelles sont les qualités essentielles du bon manager ? 
Desi : L’intégrité est une qualité essentielle pour moi. Notamment lorsque le manager fait en sorte d’avoir à cœur les intérêts de ses collaborateurs et agit en conséquence. Un manager intègre saura avoir le courage de dire les vérités en face. Ne pas accorder la promotion espérée, parler de réduction d’effectifs, des objectifs, des résultats, de récompenser les succès et de savoir admettre les échecs pour en tirer des leçons. Il saura également donner du crédit aux bonnes personnes, créer un environnement de confiance et libérer la parole. Ainsi, il sera en mesure d’entendre les réels challenges des collaborateurs. Cela encourage la transparence au sein de l’équipe, encourageant les membres à parler de vrais problèmes sans peur du jugement. 

CoachHub : Comment savez-vous qu’un coaching est réussi ? 
Desi : En vérité, ce n’est pas au coach de savoir mais au client. Et en général, c’est assez évident. On s’aperçoit d’un changement durable du comportement, une satisfaction du parcours fait et une nouvelle attitude face aux challenges. Je le constate avec les femmes par exemple. Notamment lorsqu’elles arrivent à manier ce super-pouvoir mentionné plus tôt avec audace, confiance et joie. Le plus important est vraiment de se concentrer sur la racine de la situation que l’on veut voir changer. Du coup, dès le début du coaching, il faut se poser les bonnes questions. Savoir ce que l’on veut vraiment, gagner en clarté sur ses objectifs. Nous nous concentrons sur ces objectifs pendant les séances de coaching et nous suivons les progrès. On fait également ce travail avec le coach durant les premières sessions. Il faut à tout prix éviter le brouillard mental. Lorsque l’on trouve l’alignement, tout change. Et cela se voit dans l’attitude. 

CoachHub : Pourquoi avoir choisi de travailler avec CoachHub et notre plateforme digitale ? 
Desi : Je pense que l’atout de CoachHub est avant tout la qualité des personnalités qui travaillent dans l’entreprise. Les employés de CoachHub sont dynamiques, motivés et te font sentir comme si tu faisais partie de l’équipe. Ils répondent très vite aux questions et font tout pour garantir un service impeccable. En tant que coach, nous recevons également des informations de l’entreprise régulièrement sur les nouvelles fonctionnalités de la plateforme, des newsletters, des petites cartes postales pour nous témoigner du soutien ou prendre de nos nouvelles. L’intégrité et l’honnêteté des contacts avec lesquels j’ai pu échanger est aussi très appréciable. J’aime l’état d’esprit proactif de CoachHub qui permet également aux coachs de ne pas s’occuper de la partie recherche de clients. Nous pouvons donc nous concentrer sur nos sessions de coaching. 

CoachHub : Que pensez-vous du coaching digital ? 
Desi : J’aime beaucoup travailler en digital sur la plateforme en ligne. D’un point de vue coaching, le digital est tout aussi efficace pour créer du lien qu’une séance de coaching en face à face. C’est aussi un avantage considérable pour les clients, qui ne perdent pas de temps dans les transports et l’organisation. Ils entrent dans leur session de coaching plus détendus et plus disponibles. Cela permet aussi de toucher un public plus large puisque le coaching en ligne brise les limites géographiques. Le client peut ainsi trouver le coach fait pour lui et pour sa problématique plutôt que de recourir à quelqu’un qui serait moins indiqué mais plus proche géographiquement. Avoir le bon coach rend le coaching plus efficace. 

Si vous souhaitez en savoir plus sur CoachHub, n’hésitez pas à nous contacter pour une démo de notre produit.